Conférence sur la Permaculture le jeudi 5 mars 2020

Nous étions 28 personnes pour assister à la conférence de Mme Thunus Caroline sur la permaculture.

Beaucoup d’entre nous avait entendu ce terme de « permaculture » sans en connaître réellement la signification. Peut-être était-ce une nouvelle approche du jardinage? Oui et non, en fait la réponse est beaucoup plus complexe, il s’agit d’une philosophie globale qui consiste à prendre tout être vivant dans sa globalité avec son environnement . En gros c’est un écosystème global où l’homme est fortement présent. Cette approche doit permettre la mise en place d’actions durables basées sur l’observation de la nature.

Alors, pour les jardiniers que nous sommes, cette philosophie nous a paru par certains cotés évidente mais pour une majorité de personnes qui vit en milieu urbain coupée de tout contact avec la terre, cette permaculture est sans doute une découverte.

De nombreux échanges ont eu lieu dans la salle où chacun évoquait une expérience personnelle ou la relation d’un exemple connu.

Les règles de permaculture appliquées au jardin sont:

Utiliser des produits naturels -Composter en réduisant les déchets et en nourrissant le sol – Pailler pour maintenir l’humidité et éviter la multiplication des adventices – Ne pas labourer ou bécher profondément le sol – Associer les végétaux – Conserver les semences pour préserver la diversité – Arroser en récupérant l’eau de pluie.

Chacun pourra approfondir le sujet en se rendant sur le site: »www.poppetsociety.fr ». vous pouvez également vous rendre à son atelier » labosauvage » 49 rue du moulin 08000 Charleville-Mézières

INCIDENCES DES MINÉRAUX SUR LA VIE EN GENERAL

par M. Perpete

Les minéraux sont essentiels à la vie du sol, des végétaux et des animaux

Les minéraux les plus courants sont l’azote ,le phosphore, la potasse, le magnésium, le calcium, etc… pour les deux premiers dont les symboles sont respectivement N, P, K vous les retrouvez fréquemment dans les amendements ternaires proposés dans le commerce avec pour chacun de ces éléments des proportions variables.

Les minéraux dans le sol:

un sol est sensé être en équilibre. si vous constatez qu’il n’en est rien soit par l’observation de la flore présente, soit par la faible présence des lombrics ou suite à l’analyse réalisée dans un organisme spécialisé , il est possible de corriger par les amendements sus -cités mais toujours avec parcimonie. Une trop forte dose d’apport d’un minéral pourrait déséquilibrer le sol.

Notre conférencier opte pour des mesures plus douces et relevant du bon sens. un sol éventuellement déséquilibré peut se corriger par l’apport du compost ou du fumier en l’épandant en fine épaisseur sur le sol à l’automne. Pendant toute la saison « morte » les vers et autres microorganismes du sol vont digérer ces éléments et libérer dans le sol les différents minéraux. Pour parfaire le tout, il suffira au printemps de très légèrement enfouir la litière ..

Les racines des végétaux n’ont plus qu’à profiter des galeries des vers pour accéder aux minéraux dont ils ont besoin . La recherche scientifique a montré qu’un sol en équilibre induisait un maximum d’échange entre les les minéraux et par la même favorisait la croissance des plantes.

Tout ceci n’est pas trés visible, mais à l’ inverse si votre sol est carencé, vous notez rapidement une modification dansla couleur du végétal et souvent la nouvelle couleur indique le minéral qui fait défaut.

Les minéraux chez l’homme:

De fait on retrouve la même logique car les minéraux nous sont apportés par les végétaux que nous consommons ou par les produits d’origine animal qui se nourrissent en bout de chaine de végétaux. Et là aussi les carences se manifestent parfois par une nutrition déséquilibrée, corrigée par les prescriptions médicales.

Atelier Art Floral des 9 et 10 décembre

CENTRE DE TABLE ET COURONNE

Les lundis et mardis 9 et 10 décembre 2019, 17 adhérents se sont retrouvés pour réaliser un centre de table pour Noël.

Chacun a réalisé une composition assez typique des fêtes de fin d’année.Sur la base d’un lit de branches de sapin divers surmonté d’une couronne aérienne, la composition comprenait des roses rouges, un superbe amaryllis, des œillets, des ornithogales blanches et les baies rouges d’un hypéricum.

Tout le monde a pris plaisir à réaliser cette composition. Ces deux ateliers se sont déroulés comme toujours dans une ambiance joyeuse.

Sylvie GRANDGIRARD

Conférence du 15 novembre 2019

LA GESTION DES MILIEUX NATURELS

Nous étions 15 amicalistes pour découvrir la présentation de M. Pierre DETCHEVERRY, responsable pour les départements de la Marne et des Ardennes, du Conservatoire d’Espaces Naturels de Champagne-Ardennes (CENCA);

Dans les précédentes conférences naturalistes, nous avions découvert les habitats naturels , les espèces animales et végétales patrimoniales ainsi que les structures en charge de les protéger ou de les animer ( Parc naturel régional des Ardennes, réserves naturelles etc..)

Cette fois, nous avons abordé la gestion des sites naturels et la première question qui se pose est: « pourquoi est il nécessaire ou souhaitable de gérer des sites naturels? ». On pourrait imaginer que la nature étant un système dynamique, elle évolue en se modifiant en permanence au gré du climat et des accidents météorologiques mais au final en gardant sa diversité . Autrefois ce devait être le cas, mais l’action et la prédation croissantes de l’homme à l’échelle planétaire a rompu ce cycle.

C’est pourquoi le CENCA avec d’autres, identifient des lieux, parfois petits, où l’homme n’ a pas trouvé d’intérêts économiques et où se maintiennent des espèces animales et végétales rares.

Pierre Detcheverry nous présente comment gérer ces espaces naturels si riches. ce sont des actions plus ou moins délicates qui doivent prendre en compte de nombreux paramètres liés à l’écosystème en présence. Parfois l’analyse conduit à ne rien faire car l’écosystème est en équilibre. Dans d’autres lieux, il faut retarder la fauche prairiale pour protéger des nidifications au sol ou rompre la dynamique naturelle tendant au reboisement spontané pour permettre la survie d’une espèce relique et de lui rendre les conditions à un nouveau développement. Chaque site est un cas particulier

A tout cela, il convient d’ajouter une forte action d’information auprès du public et de la jeunesse en particulier pour espérer influer sur les comportements

CONSERVATOIRE D’ESPACES NATURELS DE CHAMPAGNE ARDENNE 9 rue Gustave EIffel 10430 Rosières-près-Troyes Tel: 03 25 80 50 50 @:secretariat@cen-champagne-ardenne.org

Conférence : le Parc Naturel Régional des Ardennes

Le lundi 19 novembre, Madame Céline BAVOIS DAVRIL nous a présenté le parc naturel régional des Ardennes. Il se situe sur 92 communes contiguës situées pour partie sur la région naturelle de l’Ardenne et pour partie sur la Thiérache ardennaise.

Ce parc qui concerne près de 75000 habitants, se veut être un outil d’aide et d’appui aux collectivités: communautés de communes et communes et aux habitants dans les domaines suivants:

  • Protection et gestion du patrimoine naturel, culturel et paysager.
  • Aménagement du territoire.
  • Développement économique et social
  • Accueil, éducation et information.
  • Expérimentation et innovation.

Voilà les principales tâches de ce PNRA qui n’a pas le pouvoir de contraindre mais le devoir de convaincre. A ce titre, il se différencie fondamentalement d’un parc naturel national, d’une réserve naturelle qui eux disposent de pouvoirs réglementaires.

Ces actions sont conduites par l’application d’une charte acceptée par l’ensemble des collectivités du territoire concerné et arrêtée par décret. Les financements sont assurés par le Conseil Régional, le Conseil Départemental et les collectivités locales du territoire.

Une action récente du parc peut intéresser nos adhérents: il est possible, sur le site Internet du parc, de consulter les dates et l’emplacement des chasses (carte) qui se déroulent sur le territoire du parc. Cela permet d’organiser des balades plus sécurisées.

La maison du parc est en construction à Renwez à coté du musée de la forêt.

Coordonnées actuelles du parc (elles changeront après le transfert à Renwez fin 2019) Parc Naturel Régional des Ardennes 91 Place de Launet 08 170 Hargnies

Tel 03 24 42 90 57

accueil@parc-naturel-ardennes.fr

Y GRANDGIRARD

Bourse aux plantes d’automne

La bourse aux plantes du 29 septembre s’est tenue sous la pluie au centre du village de Saint Laurent. Heureusement la quinzaine d’amicaliste présents bénéficiait de l’abri d’un barnum. Les visiteurs extérieurs ont afflué vers 11 heures.

Comme toujours l’ambiance était conviviale entretenue par les gaufres et le café préparés par nos cordons bleu.

En parallèle, se tenait dans la salle des fêtes voisines, la superbe expo photo de notre atelier photo: plus de 80 photos sur le thème des animaux. Une première à renouveler.

P STANOWSKI

Sortie jardins belges

La sortie du 15 septembre a été une réussite tant par la qualité des visites que par que par la variété de leur contenu. Après avoir visité le jardin AMONÉA,(arbustes et fleurs rares, fruits des recherches de deux jardiniers globe-trotters) nous avons parcouru le très beau parc d’ENGHIEN.

Nous avons eu la chance de contempler les multiples variétés de dahlias au festival international du dahlia.

La journée Portes Ouvertes du domaine de GAESBEEK nous a permis d’admirer le verger et ses palissages en cercle, les superbes plates-bandes de légumes et les broderies de topiaires de buis de la cour du château.

P STANOWSKI

Pique nique en Thiérache 2019

le 7 septembre, des adhérents se sont retrouvés à Girondelle pour visiter le jardin de Virginie Douce, primé en 2017 au concours « Jardiner Autrement ».

Nous nous sommes ensuite dirigés vers Liart où Annie Bastien nous a fait profiter de sa connaissance de l’église et du village. Le pique nique convivial s’est déroulé dans une salle de la Ferme Pédagogique de Liart. Comme d’habitude, il y a eu beaucoup d’échanges de plats et de boisson succulents préparés et apportés par les amicalistes.

Dans l’après-midi, nous avons pu voir deux exemples des églises fortifiées de Thiérache à Prez et Aouste. Nous avons terminé la journée par la visite commentée du château de la Cour des Prés à Rumigny.

Ci-dessous quelques photos de nos pérégrinations.